Aurélie Nemours, peinture et concepts

L’oeuvre d’Aurélie Nemours s’est développée en marge des modes et des évolutions artistiques du XXe siècle, tout en étant ancrée dans la problématique de son époque : l’abstraction et avec elle la question du sens dans la représentation picturale. Cette thèse intitulée « Aurélie Nemours, peinture et concepts » a pour but de retracer les enjeux historiques, conceptuels et artistiques de la démarche créative singulière d’une artiste jusqu’alors trop méconnue.
La première partie de la thèse situe l’oeuvre de Nemours dans l’histoire de l’art en suivant son cheminement vers l’abstraction. La seconde analyse les quatre concepts fondamentaux qui structurent sa création artistique, à partir de l’étude de sa production picturale et des entretiens qu’elle a octroyées vers la fin de sa vie. Le Carré comme forme de variation est le concept principal. Il lui permet de travailler la Couleur comme accord, et le Nombre comme structure sous-jacente, pour mieux révéler le Rythme et le Vide comme clé de voûte de son oeuvre.
Bien que fondée sur des rapports numériques et des accords chromatiques, l’oeuvre de Nemours ne peut néanmoins se réduire à une analyse de type formaliste : Nemours a toujours revendiqué une dimension spirituelle qui apporte à l’oeuvre sa philosophie. Plus proche de Malewicz ou de Mondrian par sa foi en l’art (qui est une forme d’utopie), considérée comme l’un des acteurs majeurs de l’art concret dans la lignée de Max Bill ou de Josef Albers, Nemours crée une oeuvre authentique, qui affirme durablement l’abstraction géométrique comme langage pictural et recèle de vastes potentialités créatives pour les artistes contemporains.
Pour en lire plus, contacter : olarts@yahoo.com